28 novembre 2016

Commentaires

Certains se croient obligés de penser qu'ils pourraient dicter la conduite d'untel ou d'une telle. Je ne sais pas comment ils parviennent à cette conclusion fot aléatoire et factice mais ,ceux-là sont persuadés d'être comme,comment dire,investis d'une mission?Oh oui cela ressemblerait un peu à cela .

Mais comme dit précédemment, chacun est libre d'évaluer à sa guise de qui est grave ou non. 

Depuis fort longemps à présent, cela glisse loin de moi comme le talon d'une botte sur une bouse printannière bien fraîche.Et croyez moi ç glisse bien ,très bien même ce truc!Alors bon an,mal an [Référence à une notion de durée, en ayant une vision globale et générale, grâce à la moyenne (en pesant le pour et le contre ) in  expressions et locutions françaises ] , notre petit bonhomme de chemin s'en va ,de ça ,de là, sans se soucier de ce que pourrait bien penser un voisin, un quidam ou n'importe qui ,tant que cela respecte notre éthique (pour mémoire, l'éthique est la morale de chacun) et ne nuit pas à autrui.

Demain temps gllacial et venteux nort-Est prévu,alors La Pomponne va se cacher sous des tonnes d'épaisseurs de vêtement en bon cul Gelé qu'elle est;et si cela fait sourire, alors quelqu'un aura reçu un peu de gaité en lui.

 

11 05 2016 08-35-06a 0139

 

Posté par lapomponne à 02:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 novembre 2016

vive la France!!!

 

Béatrice LEMAIRE , invente " le permis de violer les enfants pour cause d'alcoolémie"

Après avoir été substitut du procureur à Thonon les Bains, puis juge des enfants à Lyon, voici Béatrice Lemaire promue au rang de vice présidente du Tribunal de Mâcon ! On croit rêver, ou cauchemarder quand on prend connaissance de ce qui suit... Revenons à l'objet de ce billet.

https://blogs.mediapart.fr



 

Allez donc lire ou la FFrance en est arrivée! Finalement les auteurs des attentats ont raison, plus rien n'est interdit!

Posté par lapomponne à 02:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 décembre 2015

Aller on prend les mêmes (ou presque) et on recommence!

Cette fois le Père Noël avait convoqué la Mère Noël et ses lutins pour l'aider à distribuer les bonbons et les bisous!

12 19 2015 3-54-50p 0275

12 19 2015 3-57-03p 0276

12 19 2015 3-54-39p 0273

Posté par lapomponne à 23:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2013

Coup de gueule

En fin d'après-midi,un dessin animé sur le petit écran.A la demande des enfants je les laisse le regarder: "la ferme en folie"..bonnnnnnnnnnnnnnnnnnn.

Je suis restée regarder un petit temps avec eux mais, non ça n'est juste pas possible.Dans ce dessin animé,les taureaux ont des mamelles,tous les bovins des dents en haut et en bas!

Comment les enfants pourraient ils avoir une image adéquate des bestioles avec ce genre d'images?????Autant d'autres disney tels que le roi lion sont fidèles aux animaux mais là..... NON! Je trouve cela parfaitement stupide et abêtissant à souhait.A une époque ou le sexe est omniprésent : nous sommes inondés de corps dénudés et ou l'information est partout,disney se croit obligé de taire les différences entre mâle et femelle !!!

 

Franchement, on se moque de nous,de nos enfants.

Posté par lapomponne à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2011

Formatage - pilosité féminine

Je copie/colle ceci que j'ai trouvé sur un blog: A propos de  la pilosité féminine 

Pourquoi les poils c'est beau sur un garçon et c'est horrible sur une fille ? Pourquoi c'est propre sur un garçon et c'est sale sur une fille ? Pourquoi c'est doux sur un garçon et c'est insupportable sur une fille ?
Parce que c'est la norme imposée. Celle de la pub, des magazines, du porno. La norme inventée, sexiste, qui impose aux femmes de devoir modifier leur corps pour être considérées comme "belles" (maquillage, chaussures à talons, vêtements serrés, épilation...), alors que les garçons, eux, sont naturellement beaux. Et s'ils sont pas beaux, c'est pas grave, ils prouveront leur valeur par ailleurs. Alors qu'une fille, pour être une "vraie" fille, DOIT être belle et désirable. Nous les femmes sommes des objets sexuels, notre corps appartient aux autres plus qu'à nous-mêmes, nous devons le modifier pour faire plaisir aux autres. On en parvient à nous dire que si nous ne nous faisons pas "belles", nous manquons de respect envers les autres ! On marche sur la tête ! Et le respect envers soi-même, alors ?

Et le plus beau c'est qu'on nous fait rentrer dans la tête qu'on aime ça, que c'est dans notre nature. Ce conditionnement sexué, genré, commence dès la plus tendre enfance. Aujourd'hui, les petites filles grandissent en n'ayant jamais vu de femme poilue alors que toutes les femmes ont des poils. Les petites soeurs voient leurs grandes soeurs s'épiler et reproduisent les gestes sans même comprendre pourquoi elles font ça. Mais le message de la société est clair : il faut le faire. Aucune fille ne se pose la question "vais-je m'épiler les aisselles et les jambes, ou non ?" : évidemment qu'elles vont le faire. Elle n'ont pas le choix, c'est comme ça. Et c'est après coup seulement qu'elles apprennent les fameux arguments : "c'est plus propre, c'est plus joli, c'est plus doux", etc.

Mais moi j'ai décidé que mon corps n'appartient qu'à moi, pas à ceux qui le regardent et qui le jugent. J'aime mon corps comme il est, notamment avec des poils. Quand je regarde toutes ces filles épilées, je vois des jambes de plastique, et j'ai un choc en voyant cet espace vide sous les aisselles. Toutes pareilles. Et quand on se moque de moi parce que je suis différente, je réalise l'ampleur de l'aliénation. Pourquoi me fais-je insulter parce que je fais le choix de ne pas faire souffrir mon corps et donc de ne pas arracher mes poils ? Ce n'est pas leur problème. Pourquoi les femmes me trouvent extrémiste, alors que justement, je ne fais que laisser les choses suivre leur cours naturel ? Au contraire, c'est justement elles qui dépensent une quantité folle de temps, d'argent, d'énergie et de douleur juste pour enlever des poils. Des pauvres poils ! C'est tellement INUTILE de les enlever ! Ca ne sert à RIEN ! Dites-moi qui est extrémiste, dans cette histoire ? Et moi je ne les insulte pas parce qu'elles s'épilent, je n'essaie pas de les empêcher de le faire. Tout ce que je demande c'est qu'on me laisse tranquille.



Pourquoi dit-on que garder ses poils pour une femme c'est se négliger, alors que justement, cela signifie apprendre à aimer son corps tel qu'il est naturellement (et c'est tellement difficile de nos jours) ? Et pourquoi ce n'est pas négligé pour un homme ? On se demande pourquoi dans nos esprits féminin = lisse ; beaucoup essaient de nous faire croire que c'est une valeur universelle, ce qui est faux. Dans certains pays d'Afrique la pilosité est très valorisée chez les femmes. Et après tout, si les femmes ont naturellement des poils, alors c'est bien que le poil est féminin, autant que masculin. Alors ici, pourquoi dire que les poils sur une femme, c'est moche, c'est sale ? C'est tout simplement faux. La beauté, c'est culturel. Les poils ne font pas transpirer. L'épilation est nuisible pour la peau, et elle favorise notamment les infections au niveau de l'appareil génital.

On me dit parfois que j'ai de la chance parce que les personnes que j'ai fréquentées de façon intime ne m'ont jamais fait de remarques négatives à ce sujet (ce qui est évidemment très loin d'être le cas de tout le monde, disons que je les choisis bien). De la chance, vraiment, je devrais m'estimer heureuse ? C'est pourtant la moindre des choses pour un partenaire que de respecter les choix que je fais vis-à-vis de mon corps. Est-ce que les hommes s'estiment heureux parce qu'on ne leur demande pas de s'épiler ? Ben non, c'est normal, pourquoi on ferait ça ? Et bien je veux que ce soit pareil pour nous. Actuellement les hommes ont un droit de regard sur le corps des femmes, ils ont le droit d'en exiger ce qu'ils veulent. Ils ont droit de regard sur leurs vêtements, leur maquillage, leur poids, leurs poils. Nous devons refuser cela. Chacune doit pouvoir faire ce qu'elle a envie de son corps sans craindre d'être rejetée, dénigrée, maltraitée.



Si la plupart des filles admettent qu'elles s'épilent avant tout pour éviter d'avoir des remarques ou parce qu'elles ont été conditionnées à trouver les poils laids, certaines sont tout de même persuadées qu'elles s'épilent parce qu'elles préfèrent comme ça, parce que c'est plus "féminin", plus agréable, plus joli et plus propre, que c'est leur choix et que ce n'est pas du tout à cause de la pression sociale. Comme par hasard, ça va pile dans le sens de la société, mais ce n'est pas du tout un conditionnement, non surtout pas ! En fait dans la majeure partie des cas, c'est justement là la preuve que le lavage de cerveau a été réussi. Ça s'appelle intérioriser la norme. Réponse : "mais pas du tout, peut-être que d'autres sont conditionnées, mais moi j'ai de vraies bonnes raisons de le faire". Ça, ça s'appelle la dissonance cognitive : refuser de voir la vérité parce que ce serait admettre qu'on a tort. Allez, encore un petit effort..!

Je vois d'ici venir les "vous prenez les femmes pour des idiotes, elles savent très bien ce qu'elles font, elles ne se laissent pas manipuler" (comme toujours quand on parle du patriarcat). Mais tout ça n'a rien à voir avec les capacités intellectuelles des femmes, ce n'est pas une question d'intelligence, c'est une question de conditionnement. Et ça commence beaucoup trop tôt pour qu'on puisse s'en défendre. Quand depuis la naissance on nous destine à modifier notre corps pour plaire aux autres, et bien cela devient notre seconde nature, voilà tout.

Tout ce que nous demandons, c'est d'avoir le choix. 

Posté par lapomponne à 16:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]